Que l’on soit chez soi ou non, on n’est jamais réellement à l’abri d’un incendie. Le départ de feu peut avoir plusieurs origines (parfois insoupçonnées). Avec une alarme adaptée, les dégâts peuvent être atténués (ou même évités). Mais comment fait-elle pour pouvoir offrir cette sécurité ? Pour le savoir, il est important de décortiquer quelques éléments entourant le dispositif : fonctionnement, type, niveau de sécurité, etc.

L’alarme incendie : les bases !

L’installation d’une alarme incendie est une obligation dans certains pays. La France en fait partie. L’appareil permettra d’éviter toutes les conséquences irréversibles que pourrait causer un feu (dans un logement ou un local).

Il est possible de résumer le fonctionnement d’une alarme incendie en 2 étapes :

  • La détection : le détecteur peut analyser différentes anomalies : fumée, température, monoxyde de carbone ;
  • L’alerte : après constatation du problème, une alarme retentie pour avertir les occupants ou les alentours et ainsi, faciliter l’évacuation et la prise de toutes les décisions inhérentes à un incendie.

Il se peut que l’alarme soit déclenchée manuellement. Tout dépendra du modèle d’alarme et des caractéristiques du local.

Les types d’alarmes : les caractéristiques !

Avec son caractère obligatoire, l’alarme revêt plusieurs formes. Chacune d’entre elles répond aux besoins d’un local spécifique. De cette manière, chaque mécanisme doit donc être installé dans un type de bâtiment défini pour que le niveau de sécurité d’une alarme incendie soit à son maximum.

Il existe 4 types d’alarmes ; du type 1 (le plus performant), au type 4 pour les petits ERP (Établissement Recevant du Public) :

  • Type 1 : avec un système de détection incendie ou SDI avec de grands ERP puisque fonctionnant avec des détecteurs automatiques ;
  • Type 2 : se décline en 3 catégories (2a, 2b, 2c) ;
  • Type3 : avec plusieurs blocs autonomes d’alarme sonore ;
  • Type 4 : avec une alarme que l’on peut déclencher manuellement. Il ne convient que pour les ERP de petite envergure.

Le fonctionnement d’une alarme incendie dépendra alors en grande partie de l’aménagement du modèle adéquat.

Efficacité et installation

Pour garantir le niveau de sécurité d’une alarme incendie, il est primordial de procéder à une installation minutieuse.

En effet, le bon fonctionnement d’une alarme incendie est intimement lié à l’endroit et à la manière où et dont elle est posée.

Installer l’appareil ne demande pas de compétences particulières. Le tout est d’avoir à portée de main, des outils de bricolage de base (perceuses, tourne visses, etc.). Il suffira ensuite de respecter les indictions accompagnant l’alarme tout en veillant à la fixer en hauteur.

Pour une détection rapide, le mieux est d’installer, au moins une alarme à chaque étage.